MBFELDA - Jean-Luc Albertucci - It's only Rock and Roll since 1995

A sec !
Sous son allure discrète et placide, se cache le museau d'un des cerveaux les plus surréalistes de la scène Marseillaise, capable dans une même soirée de développer une argumentation documentée sur les mérites comparés de la Tartiflette savoyarde et de la Pizza napolitaine ou d'évaluer poétiquement l'impact d'une invasion nocturne de lémuriens enragés sur la reproduction des sangliers vivants sur les contreforts de la campagne aixoise.
Loin des sophistications synthétiques et artificielles (paravent des médiocres selon lui), il défend contre vents numériques et marées digitales le concept qui régit son existence toute entière : une guitare, un jack, un ampli (à lampes si possible). Loin de constituer un paradoxe à ce dogme inflexible, sa frénésie à tripoter, en toutes occasions, tout ce qui ressemble à un interrupteur, un bouton rotatif ou un curseur linéaire, doit plutôt être interprété comme l'exigence acharnée de l'humble serviteur de la satisfaction auditive, le chemin de croix du pèlerin en quête du graal sonore ultime.

Groovy Baby
Non content d'assurer une assise métronomique infaillible, il est le défenseur, pour ne pas dire le précurseur, voire l'inventeur, mais surtout le seul utilisateur d'une technique maîtrisée de lui seul et connue du cercle de moins en moins restreint de ses admirateurs ébahis. Bien qu'aucune appellation n'ait réussi à qualifier un savoir-faire aussi époustouflant, ce concept totalement novateur associe, le plus souvent, la gamme corsoise mineure mélodique, un phrasé slapfunk plutôt classique et des syncopes rythmiques venues, sans doute, d'une autre planète.
Souvent imité, jamais approché, cet exigeant nectar musical dont on peut se délecter, entre autres, sur " Gimme some lovin' " est réservé à un public averti et capable d'une ouverture d'esprit lui permettant d'aborder des rivages musicaux insoupçonnés mais riches de plaisirs sans cesse renouvelés.


Président
A sa fonction inamovible de grooveur en chef, il honore avec brio et enthousiasme sa chaire de Président à vie de l'association MBFELDA depuis qu'il a oublié de terminer son premier mandat.
Et c'est bien comme ça.

MBFELDA Jean-Luc Albertucci